Présidentielles 2017, on s’assied encore sur nos rêves?

Actualité

On entend partout que les inégalités se creusent, que la nature se dégrade… et l’on ne peut pas dire que c’est une situation qui rend heureux grand monde. Je pense que l’on apprécie tous les beaux paysages et croiser des gens souriants… Et pourtant à l’approche des élections on continue à entendre « Tu vas voter pour lui? C’est des belles idées, mais ne rêvons pas, il n’a aucune chance, regarde les sondages ! ». Alors on vote pour le moins pire ou alors pour faire barrage à untel et on piétine gentiment notre envie de faire bouger les choses. Alors ne nous étonnons pas que nos rêves ne rentrent pas dans les urnes !

Bon d’accord, on a déjà eu des promesses, on y a cru et puis on s’est fait avoir. Comme beaucoup j’ai été déçue et j’avais même renoncé à voter. Mais si les candidats ne tiennent pas leurs promesses, alors peut-être que c’est le système qu’il faut changer? Donc pour 2017, changeons le système !

Et ça tombe à pique, il y a bien un programme qui va en ce sens (Attention /!\ je n’ai pas dit qu’il résoudra tout), c’est celui de la France Insoumise, qui propose un sacré coup de balais. Par contre je me rend compte qu’encore trop peu de gens s’y sont penchés. Il faut dire que tout le système médiatique se focalise uniquement sur le candidat, LA figure, au lieu de s’intéresser au programme dont il est le porte parole. Et puisqu’il faut bien présenter un candidat, car c’est comme ça que le système actuel fonctionne (en attendant de le changer), celui de la France Insoumise, comme toute personne n’est pas parfait. Il n’a pas le bon costume selon certains, le bon CV pour d’autres, parle trop fort, est trop vieux, n’est pas assez ceci ou trop cela… et nous aussi on se prend à ce jeu et on oublie d’écouter ce qu’il défend et le laisser développer ses propos.

J’avais entendu quelque part cette phrase bien trouvée, mais je ne me souviens plus de l’auteur :

 » Les politique c’est comme les yaourts, on prend celui qu’on voit le plus à la télé. »

Malheureusement quand on achète un produit, bien souvent on se fie à l’emballage. C’est seulement après avoir payé qu’on peut y goûter et si ce n’est pas bon, alors on regarde ce qui est écrit sur l’étiquette en tout petit et là normalement on se dit que l’on nous y prendra plus… et j’espère bien qu’aux prochaines courses on ne le remettra pas dans son panier.

Et bien là, j’ai envie de dire, que pour les élections c’est un peu pareil. Et c’est pour ça qu’il faut être vigilant et ne pas fonctionner à l’étiquette ou au marketing. Car il nous faudra attendre 5 ans pour changer à nouveau les choses. Alors c’est maintenant qu’il faut prendre le temps de lire les petites lignes.

« J’ai déjà pas le temps de lire au quotidien, alors tu crois que je vais me taper les 11 programmes des candidats? »

Ces dernières années, j’ai modifié mon mode de vie, ma priorité c’est de pouvoir prendre le temps de faire les choses comme je l’entend. Garder du temps de cerveau disponible pour m’informer. Ce temps libéré, je veux aussi le mettre au profit des autres car ça ne m’intéresse pas de vivre dans une bulle. C’est donc dans cette démarche que j’ai eu envie de vous partager ce qui m’a interpellé dans le programme de la France Insoumise. Voici ce qui m’y plaît, ensuite, à vous de juger :

Premièrement c’est le processus même de l’élaboration du programme que je trouve innovant (à l’échelle d’une présidentielle, car il y a déjà un moment que le monde associatif le pratique). La France insoumise a invité les volontaires à se joindre à des tables rondes à travers la France pour écrire ce fameux programme autour du thème « L’humain d’abord ». Les gens n’avaient aucun engagement à tenir, pas de carte de parti à prendre ou à présenter, pas de sous à donner… Le résultat est perfectible, certes, mais il faut dire que ce n’est pas une démarche facile : faire entendre les voix de chacun, surtout qu’en on n’y est pas habitué ! (Essayez de faire discuter 10 de vos amis sur des sujets politiques… alors imaginez des assemblées gigantesques…). En tout cas c’est une démarche volontaire, exemplaire même, à l’inverse des huit-clos des équipes de campagne habituels entourant les candidats. C’est une première démonstration concrète du chemin à emprunter vers la démocratie.

Quelques points importants du contenu du fameux programme :
>> Mise en place de la 6ème République (voir la vidéo de Demos Kratos) qui sous-entend la réécriture de la constitution par les citoyens, pour se rapprocher toujours plus de la démocratie au sens « le pouvoir du peuple ». Si vous avez du temps, regardez donc l’émission Esprit de campagne spécial 18 mars, on y voit que le débat n’est pas clos et c’est vraiment intéressant.
>> La révocabilité des élus. C’est à dire que si un élu ne respecte pas ses promesses, a commis une faute morale grave, ou pénale, on peut lui retirer son mandat et élire un remplaçant.
>> Inscrire dans la constitution :
– Le droit à jouir de son propre corps. C’est à dire que personne ne pourra exiger de vous comment vous comporter (dans le cas de l’avortement par exemple ou si je souhaite avoir une aide médical pour mourir dans la dignité), ni comment vous habiller (taille de la jupe, port du voile), ni ce que vous devez penser… Tout ceci s’imbriquant indiscutablement dans les droits de l’homme : « ma liberté s’arrête là où celle de l’autre commence. »
La règle verte. « On ne prend pas à la terre plus que ce dont elle est capable de reconstituer. » Ça semble couler de source et pourtant… vu l’état actuel de la planète, ça ne semble pas évident pour tout le monde. Avec cela d’inscrit, il me semble qu’il y a pas mal de choses qui vont devoir bouger et s’adapter ! On ne pourra plus jouer les ignorants sur les responsabilités que l’on a vis à vis des pays étrangers dont on exploite les ressources, ni vis à vis des générations futures dont on saccage l’avenir.
>> Sortir du nucléaire et passer aux énergies 100% renouvelables. On a fait un zapping d’une dizaine de minute pour expliquer pourquoi c’est si important de sortir du nucléaire. Vous pouvez le voir >> ICI <<
>> Créer 300 000 emplois en soutenant l’agriculture écologique et paysanne. En créant la demande locale nécessaire pour assurer la pérennité des agriculteurs qui s’y engagent, en proposant entre autre de mettre toutes les cantines scolaires au 100% bio. L’exemple de la ferme du Bec Hellouin en Normandie qui, avec des petites surfaces mais plus de main d’œuvre, est plus rentable à l’hectare que des maraîchers en conventionnels, en utilisant ni pesticides, ni tracteurs, est un beau modèle duquel on peut s’inspirer.
>> La sécu à 100% pour tous. Ça paraît fou et le pire c’est qu’on peut le faire.
>> Remettre la retraite à 60 ans.
>> Créer 14 tranches d’impôts pour mieux répartir la charge et que ce ne soit plus la classe moyenne qui paie tous les pots cassés. Et taxer sérieusement les hauts revenus.
>> Lutter contre la fraude fiscale. Depuis le temps qu’on l’attend ! Mais c’est pourtant loin d’être la priorité de tous les candidats…
>> Lutter contre les causes de l’immigration en construisant la paix : en sortant entre autre des traités qui permettent l’exploitation des ressources des autres pays sans contrepartie équitable pour les populations locales. En sortant des traités qui mettent les économies des pays en concurrence. Comme le libre-échange des biens et marchandises. Les droits sociaux durement acquis des uns, rendent les salariés d’ici non concurrentiels face à ceux des pays qui n’en bénéficient pas. Les produits fabriqués là bas, reviennent moins cher, si aucune protection n’est mise en place. C’est ainsi que les grandes entreprises finissent par délocaliser. Cette logique, en plus de détruire les économies locales, dressent les peuples les uns contre les autres et nous rendent dépendants des marchés mondiaux dont le seul objectif est de faire de l’argent. Il faut donc mettre en place les protections nécessaires pour y remédier.
>> Faire de la lutte contre la précarité une priorité. Quelque soit sa forme, logement, alimentation, santé, énergie, éducation…

jlm2017Bon il y a tellement de choses chouettes que j’ai moi aussi du mal à faire le tri. Ce que je lis à travers ce programme en règle général c’est une démarche humaniste : répartir les richesses et ressources créées de façon équitable pour pouvoir vivre ensemble harmonieusement. Je vous laisse sur cet avant goût pousser les recherches plus loin. Le programme est disponible en ligne.

« Oui, mais c’est bien joli toutes ces belles idées, mais on ne pourra jamais payer tout ça, la dette… ».  dit « J’ai le cœur à gauche et la raison à droite. »

Vous pensez peut être que les gens de la France Insoumise n’y ont pas pensé non plus? Un chiffrage a été réalisé par toute une équipe et a été rendu publique, expliqué et argumenté par des économistes et ouvert aux critiques des journalistes dans une émission de 5h visible sur internet. Alors on peut chipoter sur les chiffres pendant des heures encore, il y aura certainement toujours quelque chose à dire. Mais il ne me semble pas avoir vu d’autres candidats détailler ainsi leur programme. Peut être que les mesures qu’ils proposent sont moins engageantes, donc plus facilement acceptées et moins discutées… Je n’ai pas la réponse.

Philosophiquement il me semble plus sain d’aller vers la société que nous désirons, quelque soit les pensées comptables. Ces pensées comptables ne sont d’ailleurs pas capables d’estimer les choses au delà du court terme, le reste étant toujours des estimations. Dans ces conditions il n’est pas interdit de rêver, de mettre en place ce que nous souhaitons et de s’adapter au fur et à mesure des évènements que nous rencontrons. Personne ne peux projeter de vivre sur la dette, on est obligé de s’adapter à ce que nous avons et ce que nous sommes capable de produire. Notre planète nous rappelle d’ailleurs à l’ordre ! Tâchons d’en prendre note. Ne bradons plus nos rêves sous prétexte que nos repères actuels ne nous permettent pas de comptabiliser leur mise en place. L’argent ne peut plus être le moteur de nos décisions. Nous risquerions de perdre notre vie à la gagner. Allons vers cette société que nous désirons, respectueuse de l’humain et la planète.

Quelque soit l’issue de cette présidentielle, j’espère que le mouvement de la France Insoumise fera mouche par son audace et sa manière d’aborder la politique. Mais je sais très bien que la société civile ne l’a pas attendu pour déployer tout un tas de solutions créatives et innovantes. Je pense cependant que si son candidat, Jean-Luc Mélenchon, sort vainqueur de ces présidentielles et met en place ce programme, cela donnera un sacré coup de projecteur sur cette vague de fond qui n’a pas attendu les élections pour réinventer le monde et expérimenter une nouvelle société. Si il ne passe pas, il faudra juste s’armer d’un peu plus de patience, et continuer chacun individuellement dans nos vies à notre hauteur, mais aussi en s’organisant ensemble, pour contribuer à cet édifice commun, à travers nos choix et nos gestes quotidiens.

Sur ce, je vous invite à consulter les livrets thématiques qui décortiquent le programme, à jeter un œil sur les émissions que ce mouvement propose sur internet, surtout « Pas vu à la télé » ou encore « Esprit de campagne« .